Balaniconte, contes et musique du monde

Contes et Musiques du monde

Tous publics de 4 à 127 ans
Durée: 70′ ,  50′ pour très jeune public

 

Aussitôt que le premier homme eut l’usage de la parole, il voulut savoir d’où il venait. N’ayant personne pour lui raconter son Histoire à lui, il inventa lui-même l’Histoire de sa propre création…Et le conte était né.

« Au début je contais pour changer le monde ; aujourd’hui je conte pour que le monde ne me change pas.»

Dans un univers de calebasses, balafon, sanzas, et autres tambours issus des fruits de la brousse, ou bien des arbres de la savane africaine, Charles et Camille se souviennent… se rappellent.
Ils se racontent ces histoires que leur contait leur grand-père, aventurier du début du siècle dernier qui aura passé une partie de sa vie en Afrique.
Dans une ambiance légère, poétique, et envoûtante, « Balaniconte » replace l’homme et sa parole au centre de son histoire, de ses histoires, de leurs histoires.

Un spectacle musical parsemé d’humour et de tendresse, qui entraîne son public dans un heureux voyage universel.
Au menu : contes, musiques, chant, théâtre, humour, poésie.
Et pourquoi pas quelques surprises…

Distribution

Barbara Kilian: Contes, chants, percussions

Grégoire Viché: Musique, loops, contes, chants

Mise en scène: Arnaud Redon

Extrait vidéo:

Ecouter un extrait du spectacle:

Télechargez le dossier de diffusion en cliquant ici

Les spectateurs en parlent: (cf : livre d’or)

« …magnifique et poétique »

« un spectacle passionnant, un moment de magie »

« Un moment féerique, je suis une enfant pour de vrai le temps d’une heure »

« Rêve, voyage et magie … On sort enchanté»

« un beau voyage »


On en parle dans la presse:

“Encore une fois, le spectacle aura permis une plongée de plus en nécessaire dans le monde de la poêsie» (La Montagne, oct 2014)

“Un voyage hors du temps…” (Le Berry Républicain)

“une ambiance envoûtante” (La Montagne)


 Soutiens et partenaires:

Avec le soutien du Conseil général de l’Allier, la SPEDIDAM, le Guingois (SMAC en préfiguration)

Les commentaires sont fermés.